Accéder au contenu

Pourquoi la gestion des couleurs est-elle nécessaire ?

  1. La couleur est une perception humaine. L'œil (et l'esprit) perçoivent les informations spectrales utilisées comme base de la sensation chromatique. Vert, Orange et Jaune, par exemple, ne sont rien de plus que de simples termes. Ils ne décrivent pas les composants spectraux de la lumière réfléchie d'un objet.

    L'emploi d'un langage spécifique permettant de décrire les composants spectraux est donc nécessaire ; ce langage ne doit laisser aucune place à l'interprétation humaine, comme c'est le cas, par exemple, pour les termes bleu ciel, bleu foncé, bleu marine ou encore bleu pâle. Il fallait donc élaborer un langage décrivant toutes les couleurs visibles par l'œil humain, avec les mots d'un ordinateur.

    Ce langage s'appelle Lab, où L est l'initiale de Luminosité et a et b désignent les composantes chromatiques. Le modèle de couleur Lab permet de décrire une couleur avec une précision absolue. Nous y reviendrons plus en détail ultérieurement.

    Chaque système d'imagerie possédant sa propre méthode de traitement de la couleur, il existe un mode standard pour décrire la couleur caractéristique de chacun d'eux. Cela permet de transmettre précisément les données chromatiques d'un système à un autre au sein du flux de travail.

    Les appareils photo numériques, les écrans d'ordinateur et les imprimantes à jet d'encre sont probablement les composants les plus connus d'un flux d'imagerie numérique. Mais saviez-vous que le logiciel constitue la partie essentielle de votre flux de travail ?

  2. En quoi consiste la gestion des couleurs ?

    La gestion des couleurs décrit l'ensemble du système informatique utilisé pour une transmission précise des couleurs entre les composants matériels et logiciels. Elle sert à décrire les caractéristiques d'entrée de votre appareil photo numérique, à contrôler l'affichage d'une image sur votre moniteur ou encore à obtenir une impression fidèle de ce qui est affiché à l'écran. Elle permet, en outre, de transmettre des images entre deux logiciels sans qu'il y ait d'erreurs de compréhension au niveau des couleurs.

    La gestion des couleurs est possible sous Microsoft Windows et Apple Mac OS X. Elle ne cesse d'évoluer avec chaque nouvelle version des systèmes d'exploitation.

    Pour bien comprendre le concept de gestion des couleurs, il convient d'expliquer quelques notions importantes.

    Profil

    On peut comparer un profil à une petite étiquette associée à chaque image et système d'imagerie. Cette étiquette décrit la couleur au format RVB (Rouge, Vert et Bleu) et dans le langage de gestion des couleurs spécifique. De cette manière, l'ordinateur et le logiciel savent quelles couleurs réelles (dans le modèle Lab) sont désignées par les valeurs RVB d'une image numérique.

    Les profils peuvent, en outre, contenir des valeurs CMJN en lieu et place des valeurs RVB (pour l'impression offset, par exemple). L'objet de cet article étant le flux de travail purement RVB, nous n'aborderons pas les espaces colorimétriques CMJN.

    Espace colorimétrique

    Chaque type d'appareil photo "voit" les couleurs de manière différente, tout comme chaque moniteur possède sa propre méthode d'affichage des couleurs. Les imprimantes disposent également de leur propre plage de couleurs imprimables, laquelle varie en fonction du type d'imprimante, de l'encre et du papier. C'est ce que l'on désigne sous le nom d'espace colorimétrique. Un espace colorimétrique décrit toutes les couleurs pouvant être traitées par un système d'imagerie.

    L'espace le plus répandu est sRGB. Il décrit l'espace colorimétrique moyen qu'un moniteur standard est capable d'afficher. L'espace colorimétrique sRGB est utilisable par la plupart des appareils photo numériques et imprimantes pour la capture et l'impression d'images. Il existe toutefois des espaces colorimétriques plus étendus, tels que ProPhoto RGB, Adobe RGB 1998 et Wide Gamut RGB.

    Ceux-ci sont utilisés lorsqu'une qualité optimale est requise. Dans la majorité des cas, l'espace sRGB constitue cependant le meilleur choix.

    Image 1 : Comparaison entre les espaces colorimétriques sRGB (intérieur, coloré) et Adobe RGB (extérieur, fil de fer)

    Les profils peuvent être incorporés dans des images, ce qui s'avère nécessaire pour la transmission de couleurs entre différentes applications d'imagerie. En l'absence de profil incorporé, une application ne connaît pas les couleurs réelles contenues dans un fichier, dans la mesure où il n'existe aucun lien entre les numéros RVB bruts et les valeurs Lab.

    Les appareils photo Alpha de Sony peuvent effectuer des prises de vue en mode sRGB ou Adobe RGB. Si vous avez configuré votre appareil photo pour qu'il capture des images en mode Adobe RGB, cela est clairement indiqué sur l'écran de l'appareil. En outre, les images prises en mode Adobe RGB sont facilement reconnaissables grâce au caractère _ situé au début du nom de fichier (exemple : image1234.jpg → sRGB ; _image1234.jpg → AdobeRGB). S'il subsiste des doutes quant à l'espace colorimétrique utilisé pour la capture de l'image, vous pouvez consulter les informations EXIF.

    Gestion des couleurs dans Sony Image Data Converter SR (IDC SR)

    Pour obtenir un flux de gestion des couleurs précis, il vous suffit de définir quelques options. Sélectionnez l'option Settings (Paramètres) dans le menu et cliquez ensuite sur l'onglet Color Management (Gestion des couleurs) dans la boîte de dialogue. Vous pouvez choisir l'espace colorimétrique de travail dans la partie supérieure de l'onglet : si vous sélectionnez sRGB, Adobe RGB ou Wide Gamut RGB, IDC SR publiera toujours les images traitées dans l'espace colorimétrique choisi. Si la case d'option Camera Setting (Paramètre de l'appareil photo) est sélectionnée, IDC SR utilisera l'espace de travail défini dans l'appareil. Il peut s'agir de sRGB ou d'Adobe RGB.

    Les paramètres de couleur de votre moniteur sont affichés sous l'espace de travail. L'option choisie dans cette section aura une influence importante sur l'apparence des images dans IDC SR. Vous êtes donc invité à surveiller ces paramètres et, de temps à autre, à vérifier s'il n'y a pas lieu de les modifier. Si aucun profil de moniteur spécifique n'est installé sur votre système, sélectionnez sRGB.

    Si votre moniteur est livré avec un profil d'affichage générique, installez ce profil dans votre système d'exploitation et sélectionnez-le ensuite dans le champ Other monitor profile (Autre profil de moniteur).

    Un flux de travail professionnel nécessite le calibrage du moniteur (ainsi que de l'imprimante). Vous pouvez également choisir des profils de moniteur créés avec des solutions de gestion des couleurs tierces dans la section "Monitor profile" de la boîte de dialogue "Color management".

    Si vous avez effectué correctement le calibrage et choisi le profil résultant dans le menu, vous obtiendrez une qualité d'affichage optimale dans Image Data Converter.

    Affichage correct des couleurs dans différents logiciels d'imagerie

    Si vous souhaitez travailler dans des logiciels d'imagerie d'autres éditeurs, vous devez vous assurer que les paramètres qui y sont définis correspondent à ceux configurés dans Image Data Converter afin d'obtenir un affichage correct des couleurs.